Voyager en van en Australie : ce que vous devez connaître

C’est parti pour un road-trip en van en Australie… À vous la liberté, l’aventure, les paysages cachés… Mais avant, mettez en place une bonne organisation. Notez bien qu’un voyage en van, même bien préparé, n’est jamais à l’abri d’une galère : panne mécanique, problème avec les autorités, etc. Alors, pour pouvoir vivre pleinement cette aventure et se créer de beaux souvenirs, il faut s’armer d’une sacrée dose de préparation. Cet article vous dit tout ce que vous devez savoir sur un road-trip en van en Australie.

Le choix du véhicule : un élément important à ne pas négliger

Le choix du véhicule est un élément important de l’organisation de votre road trip. Ainsi, la réussite de vos vacances en Australie dépend en grande partie de la voiture de votre choix. Pour louer un van en Australie, vous pouvez choisir de passer par un concessionnaire, un particulier ou un autre voyageur.

Pour ne pas se tromper sur le choix, certains points doivent être vérifiés au préalable, comme la marque de la voiture. Pour cela, vous aurez l’embarras du choix : Toyota, Mitsubishi, Kia, Hyundai, Nissan… Mais quelle que soit la marque de votre choix, il faut que la van soit bien entretenue. Vérifiez bien tous les mécanismes du véhicule, les pneus, les éventuelles traces d’huile, les fenêtres et pare-brise… Tout cela est important pour éviter d’éventuels frais de réparation.

Location de van en Australie : faut-il s’y prendre très tôt ou très tard ?

Le secteur de la location de van est très développé en Australie. Vous pouvez trouver facilement différentes compagnies de location de voitures proposant leurs services. Cependant, faut-il s’y prendre tôt ou assez tard ? Durant la haute saison, les vans sont généralement pris d’assaut par les voyageurs. Si vous partez durant cette période, il est conseillé de vous y prendre à l’avance pour profiter d’un plus large choix et de tarifs plus abordables en fonction du type de véhicule de votre choix.

En dehors de cette saison, le mieux sera de vous y prendre assez tardivement. Cela va vous permettre de profiter d’un prix avantageux. Mais attention, cette méthode n’est pas forcément démunie de désavantages. En effet, plus on s’y prend tard, plus les prix sont intéressants, toutefois, il y a un risque qu’il y ait moins de choix en matière de véhicule.

Ce que vous devez savoir au moment de prendre la route

Afin de conduire en Australie, il vous faudra demander un permis international auprès de votre préfecture. Pensez à effectuer votre demande un ou deux mois à l’avance pour éviter les mauvaises surprises. Une fois sur la route, la conduite se fait à gauche. Pas de panique, vous allez vous adapter très vite !

Par ailleurs, même si la plupart des routes australiennes sont en bon état, ne roulez pas trop vite. En Australie, la vitesse est très contrôlée et les radars se montrent discrets. Aussi, évitez si possible de rouler la nuit pour ne pas écraser des animaux sauvages, pour ne citer que les kangourous. Les kangourous sont attirés par les phares des véhicules.

En outre, lorsque vous conduisez, pensez toujours à faire le plein pour éviter les pannes d’essence. Avoir un bidon d’essence est indispensable si vous comptez traverser les contrées désertiques australiennes. Vérifiez également le niveau d’huile du van tous les 2 ou 3 jours. Un dernier point important, ayez toujours quelques bidons d’eau potable avec vous. Parce que le fait d’acheter de l’eau dans les stations de service peut revenir cher.



Laisser un commentaire